Champignons
Mrule
Insectes Xylophages
Mrule
Insectes Xylophages
Expertise Merule > Ma mission

Ma mission

Zones françaises inféstées par la Mérule

J’interviens sur l’ensemble des zones infestées

Normandie – Bretagne- Loire Atlantique – Picardie – Ile de France

La loi n° 99-471 du 8 juin 1999 a instauré un dispositif de lutte tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d’immeuble bâtis contre les agents de dégradations biologiques du bois.

Afin de répondre aux obligations légales l’Expert appliquent la norme NF P03-200 et le référentiel QUALIBAT n°1532 Mérule, véritable code de déontologie de la profession, qui précise les compétences ainsi que l’ensemble des éléments à prendre en compte pour l’établissement de l’état parasitaire.

Il existe de nombreuses espèces de champignons lignivores capables de dégrader le bois en œuvre. Ils sont répertoriés en fonction du type de pourriture crée dans le bois.
Trois grands types de pourritures sont à considérer en fonction de l’élément du bois mis à profit, la pourriture cubique (brune) ; la pourriture fibreuse ; la pourriture molle.

1 : Agents de pourriture cubique brune les plus répandus dans les bois œuvrés :Serpula Lacrimans ©Holzbau Lutz Weidner

  • Les Mérules : cinq d’entre elles sont connues dans l’habitat, l’une plus fréquente dans le bâtis et la plus dévastatrice de bois d’œuvre est Serpula lacrymans. Son apparition est liée à l’humidification du bois (22 à 35%), à la température (entre 7 et 26°C), à l’atmosphère confinée et l’obscurité. Les cordonnets se développent sur les murs et interviennent dans le transport de l’eau et traversent sur plusieurs mètres des murs et maçonneries.
  • Le coniophore des caves : champignon lignivore attaquant les bois très humides (40 à 60 %), la température oscillant de 24 à 35°C, en atmosphère confinée et lieux obscurs. Les cordonnets se développent sur les murs mais n’interviennent pas dans le transport de l’eau.
  • Lenzite des poutres : Champignon lignivore attaquant les bois œuvrés extérieurs, résistant dans du bois sec dont l’humidité est inférieur à 20%, et peut se développer à des taux d’humidité très élevés supérieurs à 50%.

La mérule et d’autres champignons sont connus de tout temps dans le bâtiment. Leur cause première est toujours une teneure en eau dans les matériaux et une humidité anormalement élevée.

2 : Agent de pourriture fibreuse blanche

Champignon lignivore sévissant dans les habitations sur des bois feuillus très humides, en particulier le chêne. Le bois est ramoli, de couleur blanche et se décompose en fibrilles.

3 : Agent de pourriture molle

Champignon sévissant dans les bois en contact avec le sol et éventuellement les menuiseries extérieures soumises à des taux d’humidité anormalement élevés.

La connaissance parfaite des agents de dégradation biologique des bois (insectes ou champignons), trouvée dans le bien immobilier, est indispensable pour effectuer un traitement efficace. Le traitement de bois d’un bien dégradé doit être effectué par un professionnel, qui ne peut en aucun cas avoir un lien avec l’expert qui a pratiqué le diagnostic.

Il n’existe pas de solution universelle !

Chaque bâtiment est un cas particulier qui doit
Etre étudié en détail pour envisager les remèdes adaptés.

  Mentions légales | Contact
Altitude Cration © 2011